12/11/2007

J +155 : Chômage technique

La presse du jour nous apprend que :
Avec des négociateurs qui se tirent la tête et qui se regardent en chien de faïence, y a pas grand chose de neuf dans les gazettes...
  • Avec son article Encéphalogramme plat pour les négociations, le Soir résume la situation actuelle, le point mort. Si ce n'est Herman Van Rompuy et d'Armand de Decker, les pacificateurs, qui sont en train de bucher sur le « quasi-accord » institutionnel auquel était parvenu Van Rompuy au terme de sa mission d'explorateur et en particulier sur l'oraganisation "d'un grand forum institutionnel". On leur souhaite bon courage...
  • La Libre quant à elle pose LA bonne question : Qui maîtrise la situation ? Avec en amorce une réflexion interpellante, Francis Van de Woestyne, analyse lui aussi la situation (il n'y a un peu que ça à faire en ce moment...) "En ce lendemain d'armistice, ce n'est pas la paix qui est en vue, c'est la guerre qui couve. Pas une guerre qui tue, qui fait couler du sang. Mais une guerre des tranchées, quand même, qui pourrait bien anéantir ce que les "poilus" d'il y a 90 ans ont préservé, à savoir l'unité du pays. Dès lors, les quelques hommes et femmes d'Etat qui restent se mobilisent pour tenter de sauver l'essentiel".
  • La Libre Belgique explique aussi pourquoi le CDV ne lachera pas la NVA. C'est vraiment pas gagné !

21:05 Écrit par Stef dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.